Français English

Historical sites

La maison Lamontagne

Construite en 1750 par Marie-Agnès Lepage et son mari Basile Côté, la Maison Lamontagne à Rimouski représente l’un des derniers exemplaires en Amérique du nord d’un mode de construction hérité du Moyen Âge : le colombage pierroté. Classée monument historique en 1974, la maison a été ouverte au public en tant que musée et centre d’interprétation de l’architecture domestique du Québec en 1982.

"L'endroit tient son nom de la seigneurie de Terrebonne ou Terbonne, concédée sur les bords de la rivière des Mille-Îles en 1673 à André Daulier Des Landes (vers 1653-1715), qui lui attribue cette domination en raison de la fertilité des terres, à l'image de plusieurs rangs du Québec portant également le nom de Terrebonne. En 1722, les limites de la paroisse de Saint-Louis-de-Terrebonne étaient fixées. (…) Saint Louis de Terrebonne rappelle l'abbé Louis Lepage de Sainte-Claire (1690-1762), (…) seigneur de Terrebonne en 1731, qui fait construire la première église (1734), le premier manoir (1735), ainsi qu'un moulin à scie et un moulin à farine. Cette appellation (Saint-Louis-de-Terrebonne) sera reprise par la municipalité de paroisse créée en 1855. Quant à la municipalité du village de Terrebonne, elle voyait le jour en 1853. Devenue ville de Terrebonne en 1860, elle fusionne avec la municipalité de la paroisse en 1985 pour former l'actuelle entité municipale. " En 2001, une nouvelle fusion eut lieu avec les municipalités de La Plaine et Lachenaie".

Terrebonne

"Avec La Plaine, Mascouche et Lachenaie, Terrebonne contribue à former le territoire de la MRC des Moulins, où elle occupe le second rang en étendue, mais le premier du point de vue démographique. Distante d'à peine 12 km de Montréal, dont elle contribue à former la couronne suburbaine, Terrebonne est baignée par les eaux de la rivière des Mille Îles dont elle occupe la rive nord, à 7 km au sud-ouest de Mascouche.

La rivière Mascouche coule dans la partie nord du territoire. L'île des Moulins, à proximité, demeure un site historique exceptionnel avec ses bâtiments anciens et ses vastes espaces verts, classé comme arrondissement historique il y a quelques années. L'endroit tient son nom de la seigneurie de Terrebonne ou Terbonne, concédée sur les bords de la rivière des Mille Îles en 1673 à André Daulier Des Landes (vers 1653-1715), qui lui attribue cette dénomination en raison de la fertilité des terres, à l'image de plusieurs rangs du Québec portant également le nom Terrebonne.

In 1722, the boundaries of the parish of Saint-Louis-de-Terrebonne were fixed by decree of the Council of State of the King and the first decree of canonical erection adopted in 1723. However, 1835 will be sanctioned by a second erection decree. The chosen name is reminiscent of Father Louis Lepage of Saint-Clair (1690-1762), son of the first Lord of Rimouski, René Lepage, Lord of Terrebonne in 1731, who built the first church, the first manor (1735), and a sawmill and a flour mill.

Cette appellation sera reprise par la municipalité de paroisse créée en 1855. Quant à la municipalité du village de Terrebonne, elle voyait le jour en 1853. Devenue ville de Terrebonne en 1860, cette dernière et celle de la paroisse fusionnent en 1985 pour former l'actuelle entité municipale. Il convient d'observer que l'obtention du statut de ville dès 1860 souligne assez bien l'importance des lieux avec ses quelque 2 000 habitants, son collège (Masson), son couvent, auxquels s'ajoutent bientôt un journal, une banque et des établissements de commerce.

Flourishing place at the end of the XIXe century, Terrebonne experienced a great fire in 1922 which razed a good part of the locality. After 1945, the people of Terrebonne mostly consider their city to be part of the greater Montreal suburbs. Near 650 shops provide the population with access to a wide range of products and services. This city is twinned with Vitré in France ".

L'Ile des Moulins

HISTORY

"Île-des-Moulins was a prosperous pre-industrial complex at 19e siècle. Les activités de production y étaient fort diversifiées: forge, moulin à scie, moulin à farine, moulin à carder, boulangerie, four à sécher le blé et moulin à scier la pierre.

Even today, when you come to visit Île-des-Moulins, you can admire some of these majestic buildings that have survived time and still stand proudly.

Le 23 décembre 1673, André Daulier-Deslandes, secrétaire de la Compagnie des Indes Occidentales, reçoit un morceau de terre en Nouvelle-France. Terre sans nom, il décide de baptiser sa seigneurie Terbonne! " Terbonne " par moquerie, parce qu'un de ses amis, plus chanceux, a obtenu une baronnie en Suisse qu'il a nommée Aubonne. Daulier-Deslandes ne mit jamais les pieds sur sa bonne terre.

Île-des-Moulins, an integral part of the seigneury of Terrebonne, quickly became the heart of this territory. The lords following Daulier-Deslandes harnessed the river, built new mills, service and production buildings; they made it a real pre-industrial complex. Among these many lords, there were several men of vanguard and a woman of head ... They are names: Louis Lepage, Simon McTavish, Joseph Masson and Geneviève-Sophie Raymond Masson.

Louis Lepage, curé de l'Île Jésus, est un homme bien entreprenant, un homme qui voit grand. Lorsqu'il achète la seigneurie de Terrebonne en 1721, il constate d'emblée le potentiel moteur que lui offre la rivière qui baigne l'Île-des-Moulins. Effectivement, cette rivière au débit puissant et au fond de galets, une fois harnachée, lui permet de faire tourner les roues des moulins qu'il fait construire.

He first built a church and a mansion also used as presbytery. In 1721, this same priest had a flour mill built (mill banal) and 1725, we inaugurate the sawmill. Production is going well and the years are prosperous ...
C'est ainsi que Louis Lepage demande au roi la permission de faire construire une forge. Trop impatient et trop sûr de lui pour attendre la réponse qui tarde à venir, Lepage emprunte les capitaux nécessaires et commence la construction. Alors que tout s'achève, la réponse du roi arrive enfin: une vraie douche froide pour le curé Lepage. Le roi n'accède pas à sa requête puisqu'il vient à peine de financer les forges du St-Maurice. Les investisseurs veulent être remboursés et c'est ainsi que Louis Lepage doit vendre sa belle seigneurie et plier bagages".

History of mills

The example of the island of Moulins shows us the importance of mills under the French regime and then under the reign of Scottish merchants. As early as 1707, the inhabitants of Terrebonne obtained permission to build a "hydraulic" mill on the Rivière des Mille Isles, and as early as 1721, there was a report of a causeway connecting Île des Moulins to the shore of the town of Terrebonne. Lord Louis Lepage operates a flour mill and a sawmill.

The arrival of the Scottish lords Jacob Jordan and Simon McTavish will give, from 1784, a tremendous momentum to the site which becomes a commercial and industrial center, place of meetings and exchanges with the Pays d'en Haut. At the head of the North West Company, McTavish and his heirs will build new flour mills, sawing, with large docks on the beds of rocks of the river, adding a bakery, secondary dependencies. In 1815, Joseph Bouchette reports that the mills of Terrebonne are the most complete and best built in the country. It is the decline of the fur trade that is causing the slowdown in activity. The site is only visited by farmers in the region. With the arrival of Joseph Masson, the physiognomy of the island is changing. We add granaries, a forge, farm buildings, new mechanisms for the mills built on the road, a seigniorial office, a carding mill and later his widow built the new mill.

The island of Moulins will not find its importance of yesteryear. The buildings are deteriorating but the site retains its character. In 1945, Sylva Lamothe acquires the entire system of hydraulic forces. The site continues to deteriorate to become a bathing center and land for mobile home rentals. The 22 may 1974, the Ministry of Cultural Affairs acquires the site by expropriation.
Restoration and reconstruction of buildings

Malgré de multiples transformations, le site portait encore les traces de quelques bâtiments d'intérêt, comme un moulin à farine, un moulin à carder et à scie, le bureau seigneurial, la boulangerie et le moulin neuf. Ce sont les bâtiments que l'on décida de restaurer.

The new mill

Built in 1850, the new mill is the largest and the best located of the buildings of the island of Moulins. It was to replace the old carding mill that 1870 no longer existed. They made "fabrics and satinettes" for the son of Joseph Masson, lord of Terrebonne. The textile vocation of the mill is abandoned and the mill deserted after the fire of 1909 which was to damage it strongly. The reconstruction of the original roof of the new mill, with a row of skylights on each side, will make this building a remarkable construction.
The flour mill

Construit en 1846 en pierres sciées, ce moulin est possède un seul étage du côté de la digue et deux étages du côté du pont. À la fin du XIXe siècle, on ajoute un autre étage recouvert d'un toit en pente comme celui du bâtiment adjacent et du moulin neuf. Sa construction devait entraîner des travaux considérables dans le lit de la rivière des Mille Isles jusqu'à Saint-Eustache afin de garantir un débit d'eau convenable.

Le cas du moulin à farine ressemble à celui du moulin neuf: il s'agit d'une restitution de forme. L'opération la plus importante de la restauration consiste à supprimer le troisième étage et à redonner au toit son angle d'origine.

The bakery

Built in the 1800 years, by carpenters and masons from Terrebonne, it had three floors and served as both a residence, warehouse for grain and wood, a gathering place. They make bread and biscuits until 1815. Having lost its original function, because of the 1875 fire, it was in a poor state in 1974, but its solid remains required restoration because the bakery remained the only building "French spirit."
Le bureau seigneurial

It is the best preserved building. It has a characteristic that must be emphasized, that of its double masonry unit. The facade and the two side walls are in stone and the west facade in rubble. This seigneurial office has an undeniable historical value because it is a good example of the urban architecture of the mid-nineteenth century.e siècle. C'est dans cet édifice que se discutaient et se réglaient les affaires de la seigneurie.

Le moulin à scie

Construit en bois, on sait qu'il fut plusieurs fois incendié, reconstruit et remis en état pour la dernière fois en 1804. Dans les années 1720, l'île des Moulins était reliée à la terre ferme par une chaussée en pierre et en maçonnerie où étaient installés à l'entrée un moulin à farine et, cinquante pieds plus loin, un autre «moulin à eau à deux scies faisant des planches». Au XXe century, there was always a sawmill on this road, with its outbuildings. The island of the mills then served as closed wood. All these restorations and constructions will also affect the dams and the reconstructed bridge to be the replica of the 19th century wooden bridge.

Print E-mail